Alliance Syndrome Dravet

Vendée Globe 2020-2021 : soutien de Jean Le Cam pour ASD


Jean Le Cam, parrain de cœur d’ASD dans le Vendée Globe 2020-2021

A 61 ans, c’est son cinquième Vendée Globe et son huitième tour du monde en course. Auteur d’une première semaine de course extraordinaire sur Yes We Cam, son bateau de treize ans d’âge sans foils, Jean Le Cam était encore en tête de la course samedi 14 novembre au soir, un exploit salué par tout le milieu de la voile.

Si le départ des Sables d’Olonne à huis clos s’est déroulé dans des conditions printanières et sous un grand soleil, la première semaine de course n’a pas été de tout repos, les 33 concurrents (dont six femmes un record !) affrontant du mauvais temps, et notamment la tempête tropicale Thêta au large des Açores. Grâce à sa science de la course, la parfaite connaissance de son bateau (ce dernier a gagné avec Michel Desjoyeaux le Vendée Globe 2008-2009 et a été optimisé depuis par Jean), et des options météo parfaitement anticipées et négociées, « le Roi Jean », son surnom, a tenu tête au Gallois Alex Thomson, second de la dernière édition, et grand favori cette année sur un voilier de dernière génération. Depuis dix ans, Jean Le Cam soutient ASD, et cette année encore a embarqué avec lui des photos des enfants « Dravet » ainsi qu’une peluche porte-bonheur baptisée Poulpita, pour leur « faire faire le tour du monde ».

Pour le skipper de Yes We Cam, c’est une évidence de penser aux autres : « Nous sommes suivis par des milliers de personnes. C’est facile pour moi de donner de la visibilité à des structures qui agissent concrètement pour les enfants, comme l’Alliance Syndrome de Dravet. Je suis un marchand de rêves, alors si je peux faire rêver ces enfants, c’est magnifique. Si cela peut aider à faire mieux connaître ASD, à donner un peu de bonheur, à aider à récolter des fonds, je serais vraiment touché… »

Jean avait embarqué l’Alliance Syndrome de Dravet sur son tour du monde en double, la Barcelona World Race, en 2010. Depuis, l’association d’enfants atteints d’une épilepsie très sévère dès leur plus jeune âge, suit Jean lors de chacun de ses Vendée Globe. Il y a quatre ans Armel Le Cléac’h, vainqueur de l’épreuve soutenait ASD, tout comme Jean-Pierre Dick. Tous deux ne sont pas au départ du Vendée Globe cette année, mais restent évidemment parrains de cœur. Armel a remporté cet été sa troisième solitaire du Figaro en portant nos couleurs et construit actuellement un multicoque géant. Jean-Pierre, lui aussi a porté nos couleurs, mais sur le circuit international ETF26, des catamarans volant de 8 mètres. « JP » a terminé second du championnat.

Bon vent Jean et merci de ton indéfectible soutien !

Auteur : Didier RAVON

Poulpito et Poulpita offerts par ASD à Jean Le Cam et Clarisse Crémer avant leur départ.

 

 


Marie et Pascal

Parents de Lucie. Bénévoles et membres du conseil d'administration d'Alliance Syndrome de Dravet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.